À l’ère du numérique, les réseaux sociaux d’entreprises et les logiciels de gestion prennent de plus en plus d’ampleur chez les entreprises. Le cloud compunting est, par définition simple, un ensemble de services informatiques fournis par le biais d’internet. Il regroupe les serveurs, les bases de données, le stockage, les logiciels ou encore les composants réseau. Les fournisseurs de services cloud facturent ces services selon l’utilisation. On peut comparer ce type de facturation à celle de la facture d’électricité ou d’eau.

Comment et quand utiliser le cloud computing ?

Pour une entreprise, l’usage du cloud est idéal en tant qu’outil de gestion de projet en ligne. En effet, avec l’avancée technologique, particuliers et professionnels ont recours au cloud. Cette pratique s’avère être la solution par excellence pour l’envoi des courriers électroniques, la modification des documents, simplement pour regarder des films, jouer à des jeux ou pour le stockage des fichiers. Plusieurs start-ups ou des services administratifs ont adopté ce service pour son efficacité dans :

  • la création des applications et des services
  • le stockage, la sauvegarde et la récupération des données
  • l’hébergement des sites web et des blogs
  • la diffusion du contenu vidéo et audio
  • l’analyse des données utiles pour la collecte des données et faire des prévisions

Les avantages du cloud computing

En termes de ressources informatiques en entreprise, le cloud computing est relativement différent de l’approche classique. Cela peut s’expliquer par son coût. En effet, il élimine le besoin d’investissement dans du matériel et des logiciels, de les configurer et de gérer les centres de données sur site comme l’alimentation électrique permanente pour l’alimentation ou les experts informatiques. En outre, le cloud computing se démarque par sa vitesse. Force est de constater que d’énormes ressources de calcul sont mises en œuvre instantanément, en quelques clics. Par conséquent, les entreprises augmentent leur niveau de flexibilité ainsi que leur efficacité. Généralement, les centres de données sur site requièrent l’usage de matériel, qui inclut la mise à jour des logiciels ajoutés aux autres tâches informatique. Le Cloud computing permet de supprimer un grand nombre de tâches. L’équipe informatique peut ainsi passer plus de temps sur la concrétisation des objectifs de l’entreprise. En outre, les performances sont au rendez-vous. En effet, les plus grands services de cloud s’appliquent avec un matériel régulièrement mis à niveau. Cela optimisera les performances, tant rapide qu’efficace. Ceci offre un temps de latence réseau réduit pour de plus grandes économies d’échelle.

Les types de services Cloud

Il existe trois grandes catégories de services de cloud computing. On distingue l’infrastructure as a service (IaaS), la platform as a service (Paas) et le software as a service (Saas). Ces catégories peuvent se compléter, ce qu’on appelle la pile du cloud computing. La première catégorie est la plus basique. L’option IaaS permet de louer une infrastructure informatique auprès d’un fournisseur de cloud. Le PaaS, quant à lui, offre un environnement à la demande diverses activités comme le test, le développement, la diffusion ou la gestion des logiciels. PaaS est conçu pour permettre aux développeurs la création rapide des applications web ou mobiles. Saas se distingue comme une technique de diffusion d’applications logicielles à la demande et sur abonnement. En utilisant le Cloud et Saas, une entreprise pourra demander à ses fournisseurs de cloud de gérer ses applications logicielles et sa maintenance.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>