2020 marque l’arrivée d’une nouvelle génération de réseau mobile en France : la 5G. Nous assistons à une réelle technologie de rupture : tout sera plus rapide. Véritable enjeu technologique et stratégique, ce nouveau réseau ouvre de nouvelles perspectives concernant les usages numériques.

La 5G et ses promesses 

La 5G est la 5ème génération de réseau mobile. Elle promet d’avoir :

  • Un meilleur débit : La 5G offre des débits 10 fois supérieurs à ceux offert par la 4G
  • Des connexions instantanées : il y aura une faible latence, ce qui ouvre un univers de possible pour les usages professionnels
  • Une densité de connexion : la 5G permettra de connecter un grand nombre d’objets simultanément
5G en France

Quoi de plus par rapport à la 4G ?

Contrairement à la 4G, son usage ne s’arrêtera pas aux réseaux mobiles. Elle ouvre de nouvelles applications.

Tout d’abord, on assistera à un réseau mobile très haut débit. Dans un scénario parfait, les zones blanches n’existeront plus, la définition des visionnages augmentera, améliorant l’expérience utilisateur.

Ensuite,  elle développe les communications de masse grâce à une densification de connexion. En effet, c’est un réseau dont l’évolution se porte sur l’internet des objets. Elle permettra de connecter un grand nombre d’objets simultanément, ce qui complétera les lacunes de la 4G.

Les connexions seront immédiates grâce à une très faible latence. Cela implique que nous serons tous connectés, plus performants et productifs. De nouvelles applications en temps réel et en réalité augmentée et des applications dites critiques, comme la télémédecine, se développeront de plus en plus.

Enfin, les communications seront ultra fiables. Ce nouveau réseau augmente le niveau de protection des données offrant une sécurité supplémentaire dans la mesure où elle offre des scénarios d’attaque contre les intrusions malveillantes.

Domaines 5G en France
Source : Anfr.fr

Un graphique d’ANFR expose les grands domaines qui profiteront de ce nouveau réseau :

  • E santé : télémédecine, surveillance à distance et téléchirurgie
  • Média et divertissement : vidéo ultra HD, réalité virtuelle…
  • Transport : autonomisation, système de transport intelligent…
  • Industrie : autonomisation, robotique, pilotage à distance
  • Ville intelligente : territoires connectés, sécurité publique et maîtrise énergétique

Il ne faut pas oublier que cette liste reste exhaustive, la 5G créera de nouveaux usages auxquels nous n’avons pas encore pensé.

La 5G pour les utilisateurs et les entreprises en France

L’impact le plus visible, pour les utilisateurs, serait les capacités de streaming considérablement augmentées.

En effet, le passage de la 4G à la 5G s’allie à une meilleure rapidité et à une amélioration des traitements des demandes d’accès. Par ailleurs, les géants du streaming ont pour but d’offrir la meilleure expérience possible, plus rapide et plus immersive pour répondre aux attentes des consommateurs.

Ainsi, avec le changement des habitudes de consommation, en termes de visionnage de contenus et de jeux vidéo, la 5G s’impose.

Les entreprises y trouvent également leur compte. Les entreprises du futur seront plus connectées, plus performantes et productives. Tous les secteurs se préparent à une transition vers l’internet des objets. Que ce soit le secteur automobile avec les véhicules autonomes ou bien celui des banques, ils seront tous impactés.

Cependant, celui qui sera le plus fortement impacté va être le secteur médical avec le transfert de données via les appareils portables, l’amélioration de la transmission de fichier, … et bien d’autres encore. Ou bien l’apparition de nouvelle application critique comme la télémédecine.

En outre, les améliorations de débit et de latence que promet la 5G, en France, sont un avantage considérable par rapport à la 4G. L’architecture de réseau 5G rendra la mobilité d’une cellule à l’autre plus fluide. Cela améliorera l’expérience utilisateur et limitera les interruptions de transmission de données et la perte de signal.

Pour plus d’information sur la 5G en France, rendez-vous sur le site de l’Arcep